Une transatlantique en catamaran . . .

Le récis de 13 jours de transat, de Mindelo, Cap-Vert, à Salvador de Bahia, Brésil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - dorade coryphene

Fil des billets

16déc.

Plus que 70 MN !


Comme je le disais, le vent est tombé, enfin pas tout a faire, il y en a toujours, mais il nous vient pile dans le dos, ce qui est une allure très désagréable à suivre. D'ailleurs lorsque je monte prendre mon quart, le foc bat dans le vide, il faseille, je décide donc de le rentre pour le preserver, plutôt que de changer de cap. On marche à 5 noeuds, même pas, à cette allure nous n'y serons même par mercredi.

Lire la suite

13déc.

C'est bon la dorade coryphène


La première chose que le skipper fait en se levant se matin là est de me confier la poubelle. La gestion des déchets est une vraie science à bord. Il est effectivement impossible de stocker toutes les ordures que produisent 4 personnes pendant 2 semaines, à la fois pour des raison de place et à la fois pour des questions sanitaires. Il y a donc une règle simple à respecter: tout ce qui est biodégradable passe par dessus bord, le reste non.

Lire la suite

12déc.

Skipper, donne nous notre pain de ce jour


Comme la veille, le quart du matin était du pur plaisir. Le bateau file à une vitesse folle (faut pas exagérer non plus, mais on doit faire du 9-10 noeuds de moyenne), le vent s'établit à 16-17 noeuds avec des pointes à 21. Le temps passe vite, le soleil se lève, la mer est belle, bref je kiffe, c'est peut être dur à comprendre pour ceux qui sont à terre, mais c'est comme ça. Je me recouche après mon quart et me léve à 11h30, je pompe la cale au passage et me voilà frais et dispo sur le pont. RAS, le bateau va un peu moins vite car le vent à baissé, mais sa vitesse reste tout à fait honorable. Il doit nous rester 4 jours de mer avant d'arriver à Salvador, ce qui veut dire que j'aurais mon avion du 20 et que je passerais Noel avec ma femme et mes enfants, c'est une drôle de préoccupation sur le moment, mais c'est important pour moi.

Lire la suite

08déc.

Réparation de fortune au milieu de l'atlantique


Au milieu de la nuit, une envie présente me réveille, tiens on n'est plus au moteur, mais sous voile. Cette même envie me propulse sur le pont pour me soulager, je suis désolé de vous choquer avec cela, mais nous faisons la petite commission par dessus bord, de jour comme de nuit.... et se soulager la nuit au milieu de l'atlantique uniquement éclairé par la lune ça ne se refuse pas !

Lire la suite